La véritable beauté a été découverte dans la miroir de la coiffeuse

Avec le maquillage, vous pouvez avoir un teint clair et des lèvres plus brillantes. Vous n’aurez plus l’air fatigué et vous aurez une bonne mine. Ce moment magique vous rendra toujours attirant. Il semble que la peau propre et la vitalité saine ont toujours été les normes intemporelles de beauté à l’Orient et à l’Occident. Les efforts des femmes pour être belle ont continué sans cesse. La poudre ou le fond de teint est considéré comme le produit de maquillage de base le plus ancien. Le premier utilisation de la poudre a été dans la Grèce antique. Au 4ème siècle, les femmes se sont maquillées en rose et en blanc à Athènes. À l’Orient, on utilisait les cosmétiques avec des miroir en Chine environ en 1,100 av. J.-C.. En Corée, la culture du maquillage a prospéré depuis l'Âge des Trois Empires. Dans l'encyclopédie japonaise, <Hwahansamjaedohoe>, il est indiqué que le Japon a appris des techniques de maquillage de Baekje et que les gens de Baekje faisaient un maquillage subtil et naturel. Nous pouvons supposer que les techniques avancées pour le maquillage naturel étaient déjà populaires à l'époque. Les gens de Silla croyaient à la philosophie de l'Unité du Corps et de l’Esprit, ce qui signifie qu’un bel esprit vit dans un beau corps alors les hommes et les femmes se sont concentrés sur maquiller et se décorer. Ils avaient un niveau de techniques plutôt exquis pour produire de la poudre blanche. Ils ont utilisé la poudre de grains de riz ou de millet, de pollen de fleurs, de poudre broyée de coquillages brûlés, de poudre d'argile blanche ou de talc pour accentuer la blancheur de la peau.

Dans la dynastie Goryeo, d’autre part, la poudre épaisse et des sourcils noirs étaient populaires parmi les Gisaeng, qui sont devenus un système social. La poudre épaisse et le maquillage des sourcils noirs impliquent l’application d’une couche épaisse de poudre blanche et des sourcils minces et vives. Ce style de maquillage a été utilisé aussi pendant la dynastie Joseon. Cependant, ce style était porté souvent par les femmes du palais et Gisaeng; les citoyennes et les femmes nobles ne se maquillaient pas ou seulement des maquillages naturels pour les banquets ou les rendez-vous. Dans la dynastie Joseon, le maquillage populaire ne changeait pas beaucoup d’apparence. Quand il y avait trop de changements avec le maquillage, les gens n’aimaient pas un tel changement de look. Si vous êtes intéressé par le style de maquillage de la dynastie Joseon, nous vous recommendons un roman classique <Yeoyonggukjeon>. C’est un roman qui a personnifié les cosmétiques et des outils de maquillage. Il traite environ 20 outils de maquillage, y compris un miroir, une pincette, un fil de ramie, une serviette, une coiffeuse et un lavabo, et des produits de maquillage, y compris la poudre, le blush, l’huile capillaire, l’huile de blé, le parfum et le lotion.